• Trente-troisième chapitre.

                En début d'après midi, Mike, Christopher, Lisa, Sophia, Matthew et moi nous sommes donnés rendez-vous au parc pour tous se voir pendant les vacances. L'heure à laquelle on doit se rencontrer est 14h30. Je pars vers 14h15, afin de ne pas être en retard.
    Le parc de la ville est situé à quelques rues de chez moi, alors, je m'y rends à pieds.
    Le portable dans les mains, j'avance en chantonnant.
    Il fait beau, c'est agréable de marcher au soleil. Je porte un jegging bleu délavé et un tee-shirt noir épaules nues. Mes ballerines noires claques sur le trottoir. Lorsque j'arrive enfin, je suis surprise de la fraîcheur de l'endroit.
    L'ombre des arbres est présente un peu partout. Ne voyant pas mes amis, je m'installe dans un coin, assise sur les racines d'un arbre. J'envoie un message à mon meilleur ami, lui disant que je suis arrivée. Il ne tarde pas à me répondre :
    "Moi aussi, t'es où ?"
    "Vers l'entrée, assise par terre ^-^"
     
    Je l'aperçois enfin, il s'approche de moi. Je me relève et lui saute dans les bras; je suis contente de le revoir. Il m'embrasse sur la joue et me dépose par terre.
    - Bah ? Tu n'as pas assez de muscles pour me porter ? demandé-je, l'air moqueuse.
    - On se retrouve à peine et tu me cherches déjà ? me demande-t-il en riant.
    - Peut-être bien ouais..
     Il me soulève, une main sous ma taille et l'autre sous mes jambes, et me porte comme une princesse. J'éclate de rire en lui tapotant l'épaule.
    - Bon, d'accord, finalement, tu as un peu de force... Un peu..
     Nous rions tout les deux de bon cœur. Je suis vraiment heureuse de le retrouver. Une voix familière se fait entendre :
    - Ne me dis pas que tu tentes de draguer ma copine...
    - Je tente toujours quand tu n'es pas là, réponds Christopher en riant et en me déposant délicatement sur le sol.
     Je vois mon petit ami et mon meilleur ami se faire une accolade amicale. Je suis vraiment surprise, étant donné qu'avant, ils ne se parlaient pas plus que ça.
    Ne pouvant pas m'en empêcher, je demande :
    - Vous êtes devenus de bons potes maintenant ?
    - Bien sûr, c'est grâce à toi d'ailleurs... me répond Mike.
    - Comment ça grâce à moi ?
    - Eh bien, on tient tout les deux à toi. Tu nous as rapproché, c'est tout. dit Christopher.
     Mike s'approche de moi, passe une main derrière mon dos, puis m'attire vers lui pour déposer un doux baiser sur ma tempe.
    Sophia et Matthew arrivent, main dans la main. Ils sont vraiment mignons. Ils nous disent rapidement bonjour.
    Lisa, elle, arrive quelques minutes plus tard, nous voilà désormais au complet.
    Nous nous asseyons tous dans l'herbe fraîche. Sophia sur les genoux de son copain, Lisa et Christopher l'un à côté de l'autre, et moi, entre les jambes de mon petit ami. Il passe ses mains autour de moi et les dépose sur mon ventre.
    - Alors Flor, comment c'était chez ta mère ? demande Matthew.
    - Bah écoute, c'était génial. J'ai eu le temps de bronzer un peu, et puis, j'ai fais connaissance avec un garçon. Et le mieux, j'ai profité à fond de la piscine !
    - T'as trop de la chance... souffle Lisa.
     Je ris, puis propose :
    - On pourrait peut-être aller à la piscine tous ensemble, non ?
    - Ouais, bonne idée ! acquiesce mon meilleur ami.
    - Je ne pourrai pas je pense, répond Sophia. Je pars au Brésil la semaine prochaine avec mes parents.
    - Et moi je vais faire du camping, renchérit Matthew.
    - Perso je suis libre, dit Lisa.
     Je regarde un instant Mike, d'un regard implorant. Il sourie puis répond :
    - Désolé ma chérie, j'ai des entraînements de foot presque tous les jours à partir de demain...
     Je souffle, puis capitule :
    - Donc, il n'y aura que Lisa, Christopher et moi ?
    - J'essayerai de venir, je te le promets princesse. Tiens-moi au courant, me murmure mon copain à l'oreille.
     Tout en me disant ces mots, il caresse doucement mon ventre. Soudain; je vois Mélodie, Lucie et Alexia arriver.
    - Qu'est ce qu'elles font là elles ? demande Matthew.
     Automatiquement, mes deux meilleurs amis se tournent vers moi. J'avoue ne pas vraiment comprendre pourquoi.
    - Je n'en sais rien. Mais, j'espère qu'elles ne vont pas nous gâcher l'après-midi... répondé-je. 
    Malheureusement pour nous, ces trois enquiquineuses de première s'avancent vers nous.
    - Alors, tranquille la voleuse de petit ami ? me lance Lucie.
    - La ferme toi, rétorque Lisa.
     Mon amie se lève pour être à la hauteur de Lucie, elles se regardent comme le feraient deux chiens enragés.
    - STOP ! ARRÊTEZ ! je hurle.
     Tous les regards sont maintenant posés sur moi.
    - Quelque chose à dire la crâneuse ? demande ma peste de demi-sœur.
    - Ne lui parle pas comme ça, intervient mon petit ami.
    - Oh, c'est mignon tout plein... Tu as besoin de lui pour te défendre sœurette ?
    - Alexia, la leçon que je t'ai donné hier ne t'a pas suffit ? Tu en veux encore ?
    - Avec plaisir, voyons si tu oses te dévoiler devant tout le monde... répond-elle sur un ton qui me donne la fâcheuse envie de la gifler.
     Je marque un temps d'hésitation. Elle a raison, je ne peux pas risquer d'effrayer tout le monde avec mes dons surnaturels. C'est beaucoup trop risqué.
    Mais, je ne peux pas non plus lui laisser la satisfaction de m'humilier, de gagner.
    Que faire ?

    « Trente-deuxième chapitre.Trente-quatrième chapitre. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :