• Neuvième chapitre.

              Cet après-midi, je n'ai pas le moral. Il est impossible pour moi de me concentrer sur les cours. J'ai beau entendre les paroles des professeurs; je ne me souviens de rien, je n'écoute pas. J'ai l'impression que la terre entière est contre moi. Le bon côté de choses, c'est que ma classe termine à 16h45; le mauvais, c'est que la classe de Lucie aussi. Et tout à l'heure, elle m'a dit qu'elle voulait que l'on parle. Heureusement que je peux compter sur mon meilleur ami, qui est dans la classe de Luc'.
    Je suis en S.V.T; sciences de la vie et de la terre. La classe est divisée en deux groupes : la première partie fait des manipulations, la deuxième copie le cours projeté au tableau. Malheureusement, je fais partie du deuxième groupe et m'ennuie terriblement. A la fin du cours, je sors en dernier; j'ai mis du temps à ranger mes affaires, j'ai l'impression d'être au ralentit.
    Je ne passe pas par mon casier et sors directement du lycée. Je m'assois au bord d'un coin d'herbe, à côté du parking des élèves. Heureusement pour moi, les premiers à sortir sont Christopher, Sophia, Matthew, Jeff et Mike. Tous viennent vers moi, en me lançant des regards inquiets.
    - Alors, tu vas mieux ? me demande Christopher en s'asseyant à côté de moi et en posant une main sur un de mes genoux.
    - Oui, si on peut dire ça...
    Il me prend dans ses bras quelques instants, puis Sophia nous interrompt :
    - Ecoute Flor, concernant Lisa, je pense qu'elle reviendra vite. Lucie par contre t'en veux énormément... Je ne sais pas comment les choses vont se dérouler avec elle...
    Je me force à sourire à mon amie. Elle fait de son mieux, et, je la remercie de ne pas me tourner le dos elle aussi.
    - Merci Sophia, lui dis-je en me levant et en la serrant dans mes bras.
    - C'est normal Florencia... Bon aller, je rentre chez moi. A demain !
    - Bonne chance Florencia ! Me dit Matthew en partant pour suivre Sophia.
    Au même moment, Lucie et Lisa sortent du lycée en riant. Ceci me fait un pincement au cœur car, auparavant, moi aussi j'aurai été en train de rire avec elles. Mike s'approche de moi :
    - Florencia ? Je peux te parler une minute ?
    - Oui ?
    - Tu vas te décider à me dire ce que tu as ?
    - C'est compliqué... Je... Enfin, Lucie, une de mes amies est amoureuse de toi... Et moi, je..
    - Tu ?..
    - Je lui avais promis que je l'aiderai à se rapprocher de toi. Elle est très jalouse parce qu'on est dans ma même classe. Et tout à l'heure, elle a apprit que je suis venue chez toi samedi. Vas savoir ce qu'elle s'est imaginée...
    - Comment pourrai-elle être amoureuse de moi alors qu'on ne se connaît pas ?
    - J'en sais rien... Mais, le fait est qu'elle m'en veux beaucoup, et Lisa est d'accord...
    Mike me regarde un moment sans rien dire, puis pose sa main sur mon bras.
    - Ne t'en fais pas, ça va s'arranger Florencia.
    Christopher se lève et me recule légèrement en me tirant par les épaules. Puis, il me chuchote :
    - Flor, elles arrivent, il vaudrait mieux qu'elles ne te voient pas avec Mike, ça risquerait d'empirer les choses...
    Brusquement, je me rends compte qu'il a raison.
    - Mike, il vaudrait mieux que tu partes s'il te plait... Je ne voudrai pas avoir des problèmes de plus...
    Je sors rapidement un stylo bleu de mon sac et prends le bras de mon ami. Mes mains me paraissent glacées par rapport à son bras musclé et brûlant.
    - Je t'écris mon numéro sur le bras, appelle-moi quand tu veux, lui dis-je.
    Mike s'en va rapidement tandis que Christopher et Jeff restent à mes côtés.
    - T'inquiète Florencia, si jamais faut en venir aux poings je suis là, me dit Jeff en riant.
    Lucie et Lisa arrivent, en échangeant des regards complices.
    - Tiens Florencia, ton petit ami n'est pas là ? me demande Lisa.
    - Mike n'est pas mon petit ami.
    - Alors explique moi ce que tu faisais chez lui l'autre jour, dans sa chambre en plus, continue Lucie.
    - Tu parles sans savoir Lucie ! Je faisais un jogging, je suis d'abord passer devant chez Jacob, puis j'ai croisé Mike, il m'a proposé d'entrer cinq minutes, j'ai accepter, on est allés dans sa chambre, sa mère est entré, j'ai rapidement fait sa connaissance, puis je suis rentrée. Point final, ça s'arrête là.
    - Ben voyons, et laisse moi deviner, tu t'es retrouvé par hasard sur son lit et lui sur toi ?!
    - Lucie, stop, arrête ! Je ne te permets pas. Si tu étais un peu moins jalouse et un peu moins hystérique, tu te rendrai compte qu'il ne se passe rien entre Mike et moi et tu pourrai tenter tes chances avec lui !
    - Bien, euh les filles calmez vous hein, dit Christopher, c'est bon, c'est réglé, Flor n'est pas avec Mike donc Lucie, fais ce que tu veux avec lui.
    - Oui, Lucie, on est peut-être allée trop loin en imaginant des choses pareilles... Flor est notre amie, on ne peut pas l'accuser comme ça, renchérit Lisa.
    Là, je ne sais pas comment réagir. Lisa, qui est censée être ma meilleure amie, me défend après m'avoir évité puis déchiré une photo de nous deux et poignardée dans le dos.
    - Peuh ! Tu la défends maintenant ? peste Lucie.
    - Oui, non, enfin... J'en sais rien..
    La limousine de papa arrive tout juste et se pose devant le lycée, je prends mon sac à main puis demande :
    - Christopher ? Jeff ? Vous voulez venir ?
    - Moi je viens Flor, me répond mon meilleur ami.
    - J'ai du boulot perso, nous dit Jeff. Mais une autre fois !
    Je jette un dernier regard à mes deux interlocutrices puis, Christopher et moi entrons dans la limousine, en direction de chez moi.
    En arrivant, je le fais monter dans ma chambre; nous nous installons sur mon lit puis commençons à discuter.
    - Bon, et qu'est ce que tu vas faire avec Lisa, et avec Lucie ?
    - Avec Lisa, j'en sais rien... Je ne la comprends plus vraiment... Et Lucie risque de m'en vouloir encore longtemps...
    Je croise les jambes et me mets en tailleur.
    - Et alors, ce Mike, il est quoi pour toi ?
    - Un bon ami rien de plus.
    Je tourne la tête et regarde l'heure qu'indique mon réveil. Il est 17h30.
    - T'as faim ? je lui demande.
    - Ouais un peu...
    J'appelle Simone et lui demande gentiment de nous apporter un truc à grignoter. Quelques minutes plus tard, elle nous apporte deux verres de jus d'orange, des fraises avec du sucre et de la chantilly et des cookies.
    - Merci !
    Nous nous jetons sur les cookies au chocolat, puis attaquons les fraises. Je prends la chantilly et secoue la bouteille. Lorsque j'appuie sur la détente, rien ne sort. J'incline le tube et recommence à appuyer et d'un seul coup, la chantilly sort et Christopher se prend tout sur la figure.
    J'éclate de rire en voyant sa tête surprise.
    - Ah oui ?! Tu veux jouer ?!
    Il récupère le peu de matière qu'il a sur la tête et me l'écrase sur le nez. Nous rions de bon cœur tout les deux. Il me fait oublier tous mes problèmes.

    Après notre petite bataille de nourriture, Christopher doit rentrer chez lui... Bien sûr, je suis déçue; mais je le retrouve demain de toute façon. Ce garçon est tout simplement en or, il ne m'en veut jamais, peu importe mes erreurs, il m'a toujours soutenue, il est toujours de mon côté, à l'écoute... Et en plus, il est très beau. Bref, il est génial.
    - Bon aller, à demain Flor ! Pas de bêtises hein ?! me dit gentiment mon meilleur ami.
    - T'inquiète, je vais beaucoup mieux que tout à l'heure, je lui réponds.
    Je l'embrasse sur la joue, puis il sort de ma chambre pour rentrer chez lui ensuite.
    Je me lève et me pose devant une glace, pour enlever la chantilly qu'il me reste sur le visage. Encore un souvenir délirant que je partage avec lui. Soudain, quelqu'un frappe à ma porte :
    - Oui ?
    Mon père entre dans la chambre puis s'assoit sur mon lit.
    - Bonjour papa... Qu'est ce qui t'amène ?
    - Je me demandais comment allait ma fille préférée !
    - Papa, je suis ta seule fille... Et je vais bien, merci.
    - Bon. Et sinon, je voulais prévenir que j'ai inviter Kristina à manger demain soir, ça ne te dérange pas ?
    - Non non... Pas de problème.
    - Super, bon, je retourne travailler dans mon bureau, à plus tard.
    Mon père dépose un baiser sur mon front puis sort de ma chambre. Une fois ma porte refermée; je marmonne :
    - Oui, à plus tard...
    Je m'affale sur mon lit, songeuse. Mon téléphone vibre plusieurs fois; lorsque je le regarde; j'ai plusieurs messages de Lisa : "Je m'excuse pour ma réaction..."; "Pardonne-moi je t'en prie Florencia..."; "Je n'aurai pas dû t'en vouloir comme ça, après tout, à moi tu ne m'as rien fais et, c'est vrai que Lucie m'a un peu monté la tête..."; "Réponds-moi s'il te plait..."
    Je ne sais pas quoi faire avec elle... Moi, je trouve que ça ne se fait pas ce qu'elle m'a fait. Elle est censée être ma meilleure amie, et au moindre problème elle me laisse. Certes, le principal c'est qu'elle soit revenue vers moi mais... Je décide de lui répondre : "On en parle demain, au lycée. A demain." 
    J'attrape mon pyjama et mes pantoufles, prête pour aller prendre un bon bain chaud pour me vider la tête.

    « Huitième chapitre.Dixième chapitre. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :