• Dix-neuvième chapitre.

                  Je ferme rapidement mon livre et le fourre dans ma bibliothèque se trouvant au bout de mon lit. J'arrange ma tenue d'un simple geste de main pour enlever quelques plis, puis je sors de ma chambre et descends les escaliers pour aller accueillir mon amie. En arrivant devant la porte; je souffle un bon coup puis l'ouvre.
    - Salut Florencia ! me lance Lisa en me sautant dans les bras.
    - S-salut !
    - Qu'est ce qui a ? Tu vas bien ?
    - Bien sûr que je vais bien ! Aller viens, on monte !
    Nous courons dans les escaliers pour nous rendre dans ma chambre. Lisa pose un gros sac sur mon lit, puis me demande :
    - Alors ? Qu'est ce qu'on fait ?
    - Aucune idée, tu veux qu'on aille faire un tour ? On révise ? On parle ?
    - Je préfère parler, tu me connais, je suis une vraie pipelette parfois.
    - Parfois ?
    Mon amie fait une moue faussement vexée et nous éclatons de rire.
    - Alors ? me demande-t-elle. Tu en es où avec Mike ?
    - Eh bien... Nous sortons ensemble...
    La mine de Lisa s'illumine, elle me regarde avec des yeux pétillants.
    - Sérieusement ?! me demande-t-elle, comme pour s'assurer que je ne lui mens pas.
    - Oui, sérieusement. Pourquoi ?
    - Tu as trop de la chance ! Florencia, tu sors avec le mec le plus canon du lycée, tu t'en rends compte ?
    - Bah euh...
    - Raconte-moi tout; depuis quand ?!
    - Ben, euh... Officiellement, depuis ce matin.
    - Ce matin ? Tu veux dire que vous vous êtes vu aujourd'hui ?
    - Oui, je suis allée chez lui. Mais bon, assez parler de moi; et toi ? Tu as un garçon qui te plaît ?
    - Non, pas spécialement... Mais , Lucie sait que ?..
    - Oui...
    - Raconte !
      Je raconte à mon amie les évènements du jour; ma mésaventure avec Lucie et Alexia. Elle rit de ma situation; je n'ose pas lui avouer que j'ai des dons. Mais, il faut tout de même que je m'exerce si je veux en être sûre.
    Et si je testais mes "pouvoirs" sur mon amie ?
    J'essaie de me souvenir de ce que disait le livre; je vais essayer de contrôler un objet.
    Je me concentre sur une boule à neige se trouvant sur ma commode; je veux la faire tomber par terre. J'aimerai qu'elle se brise.
    Pour ça; il faudrait que je sois en colère; que je ressente de la haine; ou au moins que je pense à quelque chose qui m'énerve.
    Tout de suite, je pense à mon ancienne amie; Lucie. Je l'imagine embrasser mon copain, me narguer, monter mes amis contre moi. Tout en pensant à cela, je fixe la boule en verre. Avec étonnement et satisfaction, je vois l'objet se rapprocher du bord de la commode. Il n'est maintenant plus qu'à quelques centimètres du vide.
    Cette fois, j'imagine Alexia devenir la meilleure amie de Christopher. Un bruit sourd me sort de mes pensée : la boule à neige est tombée; le verre s'est brisé en touchant le sol. Tout à coup, je me souviens que Lisa m'a regardé faire cela.
    Elle ne se doute sûrement de rien...
    - Florencia ?! C'était quoi ça ? P-pourquoi ?..
    - J'en sais rien, ça doit être quand j'ai fais la poussière, j'ai reposer la boule à neige trop près du bord....
    Mon amie me dévisage, en se posant plein de questions. Comment je le sais ? C'est simple; je les entends :
    "Est-ce qu'elle me ment ? Non, pas possible. La fenêtre était peut-être ouverte ? Non, la boule à neige est trop lourde de toute façon... Peut-être que c'est Florencia ? Non, impossible, elle était à côté de moi quand l'objet est tombé..."
    Intérieurement, je suis heureuse et inquiète. J'ai vraiment des dons !

    ...........................................

               La soirée se déroule assez vite. Simone nous a fait des croques-monsieur; c'était délicieux. Lisa et moi avons ris, révisé, parlé; chanté... Bref c'était génial.
    Voilà qu'il est l'heure de nous coucher. Je prends mon portable, et envoie un texto à Mike :
    "Je pense à toi... Je t'aime..."
    Je me remémore la journée d'aujourd'hui; ou plus précisément, la matinée. Je repense à mon beau brun, à ses lèvres sur les miennes... Une douce lumière me fait me précipiter sur mon portable. Mike vient de me répondre :
    "Moi aussi ma belle... Je t'aime fort, je vais rêvé de toi ;)"
        Je lui réponds sans plus attendre :
    "Non; rêve plutôt de nous :p"
    Sur ce message, je ferme les yeux et commence à m'endormir. Malheureusement pour moi; un petit choc me tire de mon sommeil léger et me redonne plein d'énergie : Lisa vient de me balancer un oreiller sur la tête.
    Je me redresse en riant, et le lui renvoi. Durant pratiquement toute la nuit, nous faisons une bataille d'oreillers. Je pense que personne ne va gagner. Nous rions en silence afin de ne pas réveiller le reste de la maison.

    « Dix-huitième chapitre.Vingtième chapitre. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :