• Dix-huitième chapitre.

              Ce qu'il vient de se passé est extraordinaire ! Comme ai-je pu faire en sorte d'ouvrir cette borne à incendie ? Mais bien sur ! C'est sûrement ce fameux don; il va falloir que je me renseigne davantage à ce sujet. Le livre de la bibliothèque est encore dans mon sac; si je rentre assez tôt et que Lisa n'est pas encore arrivée, je pourrai peut-être y jeter un œil. Mike me tire de mes songes :
    - Florencia ? Tu m'écoutes ?
    - Hein ? Quoi ? Euh, oui bien sur que je t'écoute.
    - Et qu'est ce que je viens de te dire alors ?
    - Que... Que tu avais faim ?..
    Mike explose de rire face à ma mine déconcertée. Il m'embrasse sur la joue puis continu :
    - Non, je ne parlais pas de ça... Mais maintenant que tu le dis, si on allait manger un peu ?
       Je lui sourie timidement puis le suis jusqu'à l'intérieur de la maison; plus précisément, dans la cuisine.
    - Je ne suis pas doué en cuisine, je ne peux pas te proposer beaucoup de choses... Des pâtes ? Des sandwichs ? Des plats près à être réchauffés ?
    - Mike, ne te casse pas la tête, on va se faire des sandwichs, et, on ferra même un gâteau.
    - Comme tu veux ma douce.
      Mon compagnon sort deux morceaux de pain d'un tiroir puis ouvre le réfrigérateur. Il sort du beurre, du jambon, du pâté, du fromage et d'autres ingrédients de ce genre. Nous nous préparons rapidement à manger; puis, une fois le repas finit; je cherche un livre de cuisine pendant que Mike débarrasse la table.
    - J'ai trouvé ! dis-je en montrant fièrement un livre de recettes de desserts.
      Il me regarde avec des yeux doux puis sourie.
    - Tu veux vraiment que l'on cuisine ? me demande-t-il.
    - Pourquoi pas ?
    - Bon... Tu t'y connais beaucoup ?
    - Non, absolument pas, mais ça ne doit pas être trop compliqué...
      Tout deux rions de la situation. J'ouvre le livre et recherche dans le sommaire une recette qui me plairait... Un fondant au chocolat ! Quoi de plus simple et quoi de meilleur à faire ?
    Nous sortons tous les ingrédients dont nous avons besoin; des œufs, du sucre, de la farine, du beurre et du chocolat.
    Mike comment à casser les œufs; des morceaux de coquille tombent avec. Je me moque gentiment quand je le voix plonger les mains dans l'œuf pour les récupérer. Je verse la farine dans le récipient; quand il me fait volontairement bouger. Je renverse une partie du sachet sur la table et regarde mon copain en souriant.
    - Tu es sûr de vouloir faire ça ? je lui demande.
    - Pourquoi pas ?
      J'attrape un peu de farine, puis la mets dans le creux de mes deux mains. Je souffle fort dessus; Mike se prend tout sur le visage. Il m'en écrase sur le nez puis rit.
    - Même recouverte de farine, tu es magnifique Florencia...
      Ne sachant pas quoi lui répondre, je l'embrasse pour lui faire comprendre combien je l'aime.

    .......................................................

          Durant le reste de l'après midi, Mike et moi avons finit le gâteau; puis nettoyé la cuisine de fond en comble. J'ai dû repartir aux alentours de 16h30. Installée sur mon lit, je feuillette le livre que j'ai emprunté à la bibliothèque. Après ce qu'il s'est passé avec Alexia et Lucie tout à l'heure, j'ai besoin de réponses. Je lis quelques paragraphes qui m'intéressent :
    "Vous cherchez comment utiliser vos pouvoirs ? Vous êtes au bon endroit :
    - Pour lire quand on veut dans les pensées des gens qui nous entourent; en contrôlant nos capacités : il faut d'abord se concentrer sur la personne dont vous voulez vous occuper. Ensuite, il faut tout simplement écouter avec le cœur; ainsi, on peut tout entendre. Les personnes les plus puissantes le font sans efforts; cela vient naturellement.

    - Pour contrôler n'importe quelle chose en fonction de vos sentiments : il faut tout d'abord métriser ses sentiments et ses émotions. Puis; il faut se concentrer sur l'objet le plus proche qui peut vous aider, quand cette phase est réussie; il faut se dire que l'objet vous appartient; que vous le contrôlez. Faites-lui faire ce que vous désirez; l'objet en question vous obéira.

    - Pour manipuler les gens qui vous entoure : il faut établir une connexion avec la personne que vous souhaitez hypnotiser, ou manipuler. Cette connexion s'établie soit par un contact, soit par une discussion. Ensuite, concentrez-vous sur ce que vous voulez lui faire faire. Prononcez le mot : "augure" pour faire entrer la personne en état de transe; prononcez le mot "colombe" pour l'en faire sortir."

    Ces découvertes me laissent sans voix. Il faudra que j'essaie, un de ces jours, pour savoir si j'ai vraiment un don. Soudain, la sonnette de l'entrée retentit. A mon avis, c'est Lisa qui arrive.

     

     

    « Dix-septième chapitre.Dix-neuvième chapitre. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :