• Cinquante-quatrième chapitre.

      Point de vue de Mike :

       Je cours aussi vite que je peux pour ne pas perdre sa trace. Ma parole, elle est complètement inconsciente de se balader dans cette tenue ! J'ai du mal à croire qu'elle ait autant changé en si peu de temps...
    Elle semble hésiter un instant avant de tourner dans une petite ruelle sombre. Pour ma part, je n'hésite pas une seconde et la suis. Elle ne semble pas encore m'avoir vu. Tant mieux, la dernière fois que je l'ai vue, elle a littéralement pété les plombs et elle a blessé Clara.
    Cette ruelle empeste la poubelle, et pour cause, toutes ces caisses vertes sont remplies d'ordures, au point qu'on ne puisse plus fermer aucun couvercle. Il n'y a aucune sortie possible si l'on continue à avancer, c'est un cul-de-sac. C'est alors que Florencia s'assied, seule, sur le sol. Elle sort de son sac un paquet de chips et une canette de boisson énergisante. Je jette un bref coup d'œil autour de moi, et voyant qu'il n'y a personne, je décide de m'approcher d'elle. Tout en avançant, j'active la fonction GPS de mon téléphone. Je fais une capture d'écran de la carte et l'envoie à mon cousin en lui disant :
    "Rejoins-moi ici le plus vite possible, je suis avec Flor"
    Sans attendre sa réponse, j'avance vers celle que j'aime. Dès qu'elle me voit arriver, elle commencer à ranger ses affaires et s'apprête à partir.
    - Florencia, attends. Il faut qu'on parle.
    - J'ai rien à te dire, dégage. 
     Elle me répond sur un ton si froid que ça m'en brise le cœur. Je peine à la reconnaître.
    - Je ne te demande pas de parler, simplement de m'écouter.
    - Et si je ne veux pas ?
    - S'il te plait.
     La lueur de ses yeux change un court instant, et durant ces quelques secondes, j'ai l'impression de revoir la vraie Florencia. Mais rapidement, la Florencia pleine de haine revient.
    - Tu n'avais pas le droit de me suivre, dégage de là.
    - Non, répondé-je.
    - Pardon ?! Vas retrouver la Clara d'amour.
    - Arrête... Florencia tu sais très bien que...
    - Comment va sa cheville d'ailleurs ? me coupe-t-elle.
     Je le regarde fixement. Je sais qu'elle fait tout pour m'énerver, il ne faut pas que je craque.
    Je fais quelques pas vers elle et lui parle :
    - Florencia, si tu savais comme je regrette ce que je t'ai dit l'autre fois... Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je ne pensais pas ce que je disais... Mes mots ont dépassé mes pensées... Je t'en supplie pardonne-moi, parle-moi...
    - Bla, bla, bla... T'as fini ?
    - Flor, ne soit pas cruelle envers tout le monde si c'est à moi que tu en veux.
    - Cruelle ? Laisse-moi rire. Je ne le suis pas, mais je peux l'être. Si tu veux, je le serai. Je serai, méchante, fourbe, menteuse, arnaqueuse; sans pitié...
    - Tu n'es pas comme ça, tu ne pourras pas faire semblant de l'être, je te connais.
    - NON ! Tu ne me connais pas. Tu ne me connais plus.
    - Florencia, tu te souviens du jour où nous nous sommes mis ensemble ? Ce jour là j'avais juré de toujours te protéger... Mais j'ai échoué.. Je t'en supplie Florencia, pardonne-moi, donne-moi une autre chance... Laisse-moi te montrer à quel point je t'aime.
     Elle ne dit plus rien pendant quelques instants. Soudain elle m'annonce :
    - Au fait, ton cousin ne t'as toujours rien dit ?
    - Dit quoi ?
    - Qu'on s'est embrassé lui et moi, on a même faillit coucher ensemble...
    - Tu mens ! Tu veux te venger, tu veux me blesser parce que je t'ai fait du mal..
    - Vraiment ? Je mens ? Demande-lui, tu verras bien...
     Elle me fait un sourire diabolique et me fait signe de regarder derrière moi. Je me retourne et vois Mathias arriver en courant.

    Point de vue de Mathias :

     J'arrive à l'endroit que m'a indiqué Mike. Je le vois effectivement en compagnie de Florencia. Cette dernière sourie bêtement et Mike me regarde bizarrement. Je ralentis le pas en m'approchant de mon cousin. Il s'avance vers moi et crie :
    - Tu as embrassé ma petite amie ?!!
    - Q-quoi ?! Qu'est ce qu'elle t'a dit ?
    - J'y crois pas... Tu te prends pour qui sérieux ?! Comment tu as pu ? De quel droit tu t'es permis de... Tu me dégoutes.
    - Attends, Mike, je t'expliquerai tout, promis, mais pour l'instant il faut qu'on se concentre sur Florencia. Je suis sûr qu'elle t'a dit ça pour te déstabiliser et détourner ton attention.
    - Eh bah tu sais quoi ?! Elle a réussit.
    - Non, attends, aide la. Ne le fais pas pour moi, fais-le pour elle. Il faut qu'on l'aide. Elle passe avant nos problèmes d'accord ?!
    - Pfff.
     Il met sa tête entre ses mains, je ne sais plus quoi faire. J'arrive à peine à croire au fait que Florencia lui ait dit ça maintenant. Comment elle peut faire ça...
    Mike me tourne le dos et parle avec Florencia, je décide de les laisser quelques instants, je m'écarte.

    ................................................................................

    - D'accord Flor ? Il faut que tu le fasses... insiste Mike.
    - C'est pour ton bien, je vais t'aider, ajouté-je.
     Cela fait déjà une dizaine de minutes que Mike et moi essayons de convaincre Florencia. Après avoir bien réfléchis, nous avons conclus que ses pouvoirs lui faisaient du mal. Alors, pour que Florencia redevienne celle qu'elle était avant, nous avons compris qu'il fallait qu'elle renonce à ses pouvoirs. Mais nous avons du mal à lui faire entendre raison.
    - Jamais ! dit-elle.
    - Florencia, je t'aime, j'ai besoin de toi. Je sais que tu es encore là, il faut que tu te battes contre tes pouvoirs. Il en faut pas qu'ils prennent entièrement possession de toi. Je sais que tu m'en veux, et tu as raison de m'en vouloir. Mais je m'excuse. Je suis sincèrement désolé... Et quand tu iras mieux tu pourras me pourrir autant que tu veux... Je préfère que tu me haïsses et me fasses du mal à moi plutôt que tu restes dans cet état...
    - Je peux t'aider, je connais la formule pour renoncer à tes dons,  Florencia, je sais que c'est difficile, mais il le faut... Laisse-nous t'aider... continué-je.
      Elle semble réfléchir, hésiter. J'ai parfois l'impression qu'elle redevient elle-même pendant quelques secondes, c'est la preuve que la vraie Florencia est encore là, elle se bat pour rester. Il faut qu'on l'aide, et vite. Très vite.

    Point de vue de Florencia :

     J'ai du mal à résister. Une part de moi veut écouter Mike malgré tout, l'autre tente de me persuader de les envoyer balader. Je ne sais pas quelle partie de moi je dois écouter. Il faut qu'ils m'aident. Très vite.
    - Bon, Florencia, il va falloir que tu répètes après moi ce que je vais te dire, m'annonce Mathias.
     Mike me prends la main et me chuchote à l'oreille : "Je suis là." Il serre ma main dans la sienne. Mathias commence donc :
    - Bien alors, répète : Moi, Florencia, je vous remercie pour ces dons;
    - Moi, Florencia, je vous remercie pour ces dons; répété-je
    - Mais aujourd'hui, mon cœur, mon esprit et moi vous les rendons, continu-t-il.
    - Mais aujourd'hui, mon cœur.... C'est quoi cette phrase débile ? m'interrompé-je. Qu'est ce que vous me faites faire là ?!
     Je secoue alors ma main pour que Mike me lâche. Je ne contrôle ni ce que je dis, ni ce que je fais. La magie risque de reprendre le dessus.
    - Flor concentre-toi, me dit Mike, tu peux y arriver !
    - Mais aujourd'hui, mon cœur, mon esprit et moi vous les rendons, me forcé-je à dire.
    - Tel est mon vouloir, ajoute Mathias.
    - T'es sûr que c'est français ?! demandé-je.
    - Florencia...
    - Tel est.... Tel est mon v-vouloir.
     J'ai du mal à continuer, chaque mot que je prononce est un effort surhumain.
    - Que disparaissent mes pouvoirs ! termine Mathias.
    - Que disparaissent mes pouv... Mes pouv....
    - Aller Florencia ! m'encourage Mike.
    - Bandes d'imbéciles... dis-je sans m'en rendre compte.
     Les deux cousins se regardent l'air ahuri. Il faut absolument que je termine cette formule. Pour eux. Pour Mike. Pour moi...
    - Que disparaissent mes pouvoirs ! crié-je.

    « Cinquante-troisième chapitre. »

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Juillet 2016 à 15:52

    Salut Mélodie Ferro :)

    Je suis désolée pour cette absence, j'ai la tête à d'autres projets pour le moment et je ne passe que très rarement sur Ekla... Mais bien que je ne laisse pas de commentaire à chaque fois, sache que je poursuis la lecture de ton histoire qui me plait toujours autant :D

    Alors, ne t'arrête pas en si bon chemin, et continue à nous faire rêver :)

    2
    Lundi 25 Juillet 2016 à 16:08

    Merci beaucoup !!  Ton commentaire me fait vraiment très plaisir et je suis vraiment contente que mon histoire te plaise toujours autant.
    Ne t'en fais pas, je ne m'arrête pas d'écrire, je suis juste un peu plus lente malheureusement... --'
    Gros bisous :D
                                                                                             Avec tout l'amour d'une auteure ;D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :