• Cinquante et unième chapitre.

    Point de vue de Mike :

           Mathias et moi sommes en train de patienter dans la salle d'attente. Nous attendons des nouvelles de Clara. Selon les médecins, elle a une double fracture et un tendons enflammé.
    - Je n'arrive pas à croire ce que tu me dis ! m'exclamé-je. Ce n'est pas possible !
    - Ecoute, moi non plus ça ne m'enchante pas ce qui est en train d'arriver, mais Florencia et vraiment passé du mauvais côté !
    - Ce n'est pas possible je ne dis !! Elle ne peut pas faire ça ! Elle ne peut pas me faire ça...
      Comme pour me montrer qu'il comprend; mon cousin me prend dans ses bras et me fait une petite accolade. J'ai envie de hurler mon désespoir. Je ne peux pas y croire, je ne veux pas y croire.
    - Tu en es vraiment sûr ? insisté-je.
    - Sûr, non. Il faut que je la vois pour en être sûr. Ecoute Mike, je l'aime tout autant que toi, si ce n'est plus.
    - Quoi ?! Comment ça ?!!
    - Revoilà le médecin ! On va savoir comment va Clara; répond-il.
     Méfiant, je m'approche quand même du docteur.
    - Alors, comment va-t-elle ? je demande.
    - Sa blessure est très bizarre. Comment s'est-elle fait mal déjà ?
     Mon cousin et moi nous regardons un instant; puis, il répond :
    - Elle marchait dans la rue, et, elle est tombée. Elle venait de partir de chez nous.
    - Pourquoi ? C'est grave ? m'inquiété-je.
    - Ne vous inquiétez pas monsieur. Tout va bien se passer. Nous allons l'opérer car la blessure est étrangement prolongée sur toute sa jambe. Nous allons voir ce que l'on peut faire, les radios n'en disent pas assez. 
     Je soupire.
    - On peut la voir ? demandé-je.
    - Normalement, non. Pas maintenant, elle doit se reposer avant l'opération... Mais, je vais voir ce que je peux faire. Qui êtes-vous pour la patiente ?
     Je réfléchis un instant puis dis :
    - Son petit ami. 
     Mathias me fait des signes que je ne comprends pas. Il tente de me dire quelque chose en vain. Lorsque le médecin s'éloigne, il me demande :
    - Pourquoi tu as dis ça ?!
    - Il ne m'aurait pas laissé la voir sinon. Et, je te rappelle que toi aussi tu me dois des explications.
    - Ah oui ? Pourquoi ?!
    - Pour ce que tu m'as dis tout à l'heure, à propos de Florencia. Qu'est ce que ça veut dire hein ?! Elle te plait ?!!
     Je sens la rage monter en moi. Comme mon cousin ne me répond pas, je continue :
    - Réponds ! Elle te plait ? Tu la trouves "bonne" ?!
    - Non ! finit-il par répondre.
     Un court silence s'installe.
    - Je ne la trouve pas "bonne" comme tu dis. Elle me plait, oui. 
     Je me retiens de lui mettre mon poing dans la figure parce que l'on est dans un hôpital, mais ce n'est pas l'envie qu'il me manque.
    - Quoi ?!
    - Tu as très bien entendu Mike. Bon, je te laisse, je vais passer chez Florencia, je vais voir ce que je peux faire pour elle.
      Sur ce, mon cousin part sans même me laisser le temps de répondre.

    Point de vue de Florencia :

         Alors que je suis en plein rangement; quelqu'un frappe à la porte. Sans doute un facteur qui ne sait pas mettre le courrier dans la boite aux lettres. Ou encore un vendeur qui fait du porte à porte... Je décide de ne pas aller ouvrir. Je me sers de mes pouvoirs pour contrôler un pot de peinture et un pinceau, afin de commencer à repeindre ma chambre.
    Papa et Jack travaillent ensemble aujourd'hui. Simone est allée faire les courses.
    Je profite du fait d'être seule pour refaire toute la décoration de ma chambre. Après tout, je fais ce que je veux. Il y a bien assez de pièces dans cette maison pour que l'une d'entre elle soit décorée à mon goût.
    Rapidement, un mur est repeint en gris foncé; et un autre en rouge cerise. Ces deux couleurs vont parfaitement bien ensemble.
    J'entends alors la porte d'entrée s'ouvrir. Je sais d'avance que ça ne peux pas être papa, il rentrera tard ce soir, il me l'a dit.
    - Qui ose rentrer chez moi ? m'écrié-je du haut de l'escalier.
     Aucune réponse. Je descends les marches à toute vitesse et gagne le rez-de-chaussée en quelques secondes.
    J'aperçois alors Mathias, debout dans le salon.
    - Que fais-tu ici ? demandé-je froidement.
    - J'avais besoin de te voir, de savoir comment tu allais.
    - Je vais très bien. D'ailleurs, je suis occupée, alors merci d'être passé !
     Je commence à le pousser vers la porte d'entrée, afin de le faire sortir d'ici.
    - Florencia, arrête...
    - Je ne veux pas te voir ! Ni toi ni ton imbécile de cousin !! crié-je.
     D'abord surpris, Mathias émet un petit mouvement de recul. Puis, il s'approche de moi prudemment.
    - Flor, qu'est ce qu'il se passe ?..
    - Vas t'en !!
    - Pas sans être sûr que tu vas bien. 

    "Par les puissances de la nuit,
      Toi, Mathias;
      L'homme soit disant si coriace,
      Je t'ordonne de rester en dehors de ma vie !"

    Fière de moi, j'attends un quelconque résultat. Malheureusement, je me rends assez vite compte qu'il a su contrer mon sort.
    - Florencia, je suis plus fort que toi ! Je m'exerce depuis bien plus longtemps ! Laisse-moi t'aider...
    - Jamais ! Je n'ai pas besoin de toi, je n'ai besoin de personne ! Maintenant, casse toi d'ici !
     Je jette un regard noir à Mathias et celui-ci sort de ma maison sans insister plus que ça. Je remonte m'enfermer dans ma chambre après avoir refermer la porte à clef. 
    Un sourire malsain aux lèvres, j'observe ma nouvelle décoration : des posters de rock, des têtes de morts. De nouvelles couleurs, une nouvelle vie, une nouvelle Florencia.
    Néanmoins, j'éprouve tout de même un léger pincement au cœur; une part de moi ne veux pas complètement passer à autre chose. J'efface tout de suite cette idée ridicule de mes pensées et me couche. Je suis épuisée.

     

    « Cinquantième chapitre.Cinquante-deuxième chapitre. »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Mai 2016 à 20:47

    Chapitre un peu court; dîtes-moi ce que vous en pensez; l'histoire vous plaît toujours ?
    Bisous !

      • Samedi 28 Mai 2016 à 14:50

        Oui. C'est bien qu'il y est plus de péripéties. On ne parle plus trop de Jacob ni d'Alexia...

    2
    Samedi 28 Mai 2016 à 19:01

    Ahah, cela tombe bien que tu me le dises ! Dans le chapitre que je suis en train d'écrire, ils apparaissent justement ;D
    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :